Applications

Cellules fermée. Flexible. Efficacité a long terme.

Les domaines d’application sont multiples : les mousses techniques FEF et PEF sont des optimiseurs multifonctionnels dans le secteur de l’équipement technique des bâtiments. Elles optimisent tous les systèmes techniques dans lesquels elles sont employées : du tuyau de chauffage dans les habitations privées à l’installation de froid dans les supermarchés ou le réservoir d’eau sur le site industriel en passant par les systèmes de climatisation dans l’immeuble de bureaux.

Les tuyaux de chauffage et d’eau chaude non isolés sont souvent responsables de grandes pertes d’énergie. Selon la méthode de calcul utilisée, le bilan énergétique des bâtiments varie fortement au sein de l’Europe : certains pays considèrent la chaleur dégagée par le tuyau de chauffage comme une perte. Dans d’autres pays, en revanche, elle est considérée comme un apport de chaleur si l’énergie reste à l’intérieur de l’enveloppe du bâtiment. Si les tuyaux passent dans des caves et des greniers non chauffés, l’énergie est dans tous les cas totalement perdue. Une isolation technique avec des mousses isolantes FEF et PEF peut apporter une aide.

Une isolation technique est particulièrement rentable dans le domaine du chauffage et sanitaire : une isolation en FEF et PEF se rentabilise en peu de temps, étant donné qu’elle permet une économie d’énergie conséquente. Ne dégageant ni poussière ni fibres, son placement est particulièrement facile à mettre en oeuvre.

Optimisation énergétique des bâtiments

Les matériaux isolants en FEF et PEF sont optimisés de façon à maintenir les pertes d’énergie des installations techniques à un niveau aussi faible que possible. Un avantage de leur structure à cellules fermées : des micropores étanches à l’air rendent le passage de l’énergie thermique à travers le matériau difficile. Les pertes d’énergie peuvent ainsi être nettement réduites. Les économies réalisées restent ainsi durablement à un niveau : la résistance du matériau empêche la diminution de sa performance énergétique avec le temps.

Mise en œuvre correctement, l’isolation technique s’amortit souvent après peu de temps : les coûts d’achat et d’installation sont à nouveau rapidement économisés. Dans un bâtiment résidentiel moyen, le besoin en énergie pour le chauffage et l’alimentation en eau chaude est réduit de plus de 20 pour cent par la seule isolation optimale des tuyauteries. Dans une maison individuelle d’environ 150 m², il est ainsi possible d’économiser plus de 10 000 litres de fioul sur une période de 30 ans.

Mise en œuvre facile et sans risque

Les professionnels installent les matériaux isolants en peu de temps. Lors de l’isolation, il faut faire la distinction entre deux systèmes : les tuyaux que l’installateur ouvre directement en les incisant avant le montage et les tuyaux qui sont déjà ouverts dans le sens de la longueur. Après le montage, les points de coupe doivent être refermés correctement avec de la colle liquide ou des bandes adhésives spéciales. Les tuyaux pré-fendus sont déjà dotés en partie d’un film adhésif. D’autres systèmes avec gaines de tuyaux disposent d’un mécanisme de fermeture mécanique.

Lire plus ...

La technique du froid et de la climatisation deviennent de plus en plus importantes dans l’espace européen : le chauffage représente certes la majeure partie de la consommation d’énergie dans les bâtiments, mais la part de la climatisation augmente en permanence. L’utilisation de la technique de la climatisation sera multipliée par trois d’ici 2030 selon certaines prévisions. Du refroidissement des aliments à la climatisation de maisons d’habitation et de bureaux, il y a de multiples champs d’application. Ici aussi s’applique la règle : une bonne isolation permet d’économiser de l’énergie. L’absence d’isolation risque non seulement d’entraîner une augmentation de la consommation d’énergie mais aussi la formation de condensat.

Empêcher la formation d’eau de condensation est la mission principale des matériaux isolants dans le domaine d’application « Technique du froid et de la climatisation ». Les mousses FEF et PEF remplissent cette fonction de la meilleure façon possible.

Isolation contre l’eau de condensation

Ce qui promet un rafraîchissement dans la brasserie en plein air, est un problème à l’intérieur : l’eau de condensation peut provoquer d’importants dommages, dont l’élimination pèse également dans le budget. Il y a un risque de plafonds imprégnés d’humidité, de marchandises endommagées ou de processus de production perturbés. Une isolation en mousses plastiques y remédie aussi bien à la maison que dans l’industrie.

Si la température d’un agent, par exemple d’un tuyau de réfrigérant, est inférieure à celle de son environnement, l’air ambiant refroidit. Si elle devient inférieure au dit point de rosée, la vapeur d’eau contenue dans l’air se condense. Il y a formation d’eau de condensation. Une isolation du froid est donc toujours nécessaire lorsque la température de service d’un agent est inférieure à la température ambiante.

Détermination de la bonne épaisseur des matériaux isolants

TLa mission principale des matériaux isolants employés est d’empêcher le sous-dépassement du point de condensation et de bloquer le flux de chaleur vers l’agent. Les points de jonction et de raccordement doivent être rendus étanches avec le plus grand soin pour exclure la pénétration d’humidité à long terme. Outre une mise en œuvre propre, la bonne épaisseur du matériau isolant est décisive. La règle suivante s’applique : moins elle conduit de chaleur, plus l’isolation est efficace et mince.

Lire plus ...

Les installations techniques de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) sont très complexes. Ces trois systèmes à fonctions différentes s’imbriquent mais ont le même objectif : créer un climat de vie ou de travail agréable à l’intérieur. Ils sont utilisés dans les projets de construction privés ainsi que dans les immeubles et les bâtiments commerciaux, communaux et industriels. Une isolation technique augmente non seulement l’efficacité énergétique des installations CVC mais les protège aussi contre l’usure.

Les mousses FEF et PEF rejettent l’humidité pas seulement à la surface : le matériau est entièrement constitué de cellules fermées. Le pare-vapeur intégré empêche une imprégnation insidieuse de l’humidité et permet une protection à long terme des systèmes CVC complexes.

Pare-vapeur comme protection contre l’humidité

En coordonnant l’échange d’air constant ainsi que la régulation de température dans le bâtiment, les systèmes CVC assurent une qualité d’air élevée. Une isolation technique des générateurs d’air frais et de chaleur ainsi que des tuyauteries soutient l’ensemble du système : le calcul des épaisseurs d’isolation sur la base de la température et des conditions d’humidité permet d’empêcher la formation d’eau de condensation et d’économiser de l’énergie. Pour ce faire, le matériau dispose d’une structure cellulaire à pores fermées qui empêche la pénétration de la vapeur d’eau. Des canaux d’air, des citernes, vases d’expansion, etc. et des tuyaux correctement isolés sont ainsi protégés contre l’humidité et donc contre la corrosion.

Climat sain dans tout le bâtiment

Les systèmes CVC veillent à un climat sain et équilibré dans le bâtiment. Le dioxyde de carbone est remplacé en permanence par de l’air frais riche en oxygène via le système de ventilation. Pour que l’air propre prédomine dans toutes les parties du bâtiment, l’isolation technique ne devrait pas avoir d’effet négatif sur la qualité de l’air même lors de son installation. Contrairement à la laine minérale, les matériaux isolants techniques en mousses élastomères ou en polyéthylène sont sans poussière et sans fibres même lors de la découpe. Elles n’affectent donc en aucun cas l’air ambiant propre.

Lire plus ...

Les installations solaires, comme source d’énergie alternative, deviennent de plus en plus importantes, en particulier en Europe. C’est dans cette partie du monde qu’il y a le plus grand nombre d’installations produisant de l’énergie solaire. Pour qu’elles fournissent durablement de grands rendements, elles doivent être protégées aussi bien que possible contre les pertes d’énergie. Des isolations de tuyau spéciales, qui répondent à des exigences accrues dans le domaine de la technique solaire, ont fait leurs preuves.

Résistantes aux intempéries, aux UV et à la chaleur jusqu’à 150° C, les mousses élastomères optimisées isolent efficacement dans le domaine de la technique solaire. Souples d’utilisation, elles isolent aussi les conduites difficiles d’accès et garantissent des gains solaires constants.

Isolation thermique solaire

Dans le domaine de l’énergie solaire thermique, les matériaux isolants doivent être optimisés encore mieux qu’ailleurs. Étant donné que les tuyauteries sont posées en partie à l’extérieur, elles sont exposées à différentes intempéries. Si le matériau isolant s’imprègne d’humidité, son coefficient de conductivité thermique augmente obligatoirement, ce qui diminue en même temps sa performance thermique. Étant donné que de l’humidité peut se former sur sa face extérieure, une enveloppe supplémentaire à l’extérieur n’est souvent pas suffisante. Grâce à leur structure à cellules fermées, les matériaux isolants à base de caoutchouc synthétique ne sont pas hygroscopiques. Ils maintiennent ainsi la conductivité thermique en équilibre et ne perdent pas leur pouvoir isolant même lorsqu’ils sont soumis à l’humidité.

Résistance au vent et aux intempéries

Les rayons UV, l’humidité, la chaleur ainsi que d’autres contraintes climatiques peuvent provoquer d’importants dommages au niveau du matériau isolant. Une bonne résistance aux intempéries est donc extrêmement importante. Cela peut être contrôlé en soumettant le matériau isolant à une exposition artificielle, accélérée aux intempéries. Mais étant donné que les tests de laboratoire ne peuvent pas reproduire tous les facteurs d’influence réels, en raison des différences régionales, il est recommandé d’effectuer des essais d’endurance supplémentaires en conditions extrêmes.

Lire plus ...

Dans le secteur industriel, les exigences posées aux matériaux isolants techniques sont extrêmement variées. Ce faisant, l’industrie légère constitue de loin la plus grande part avec l’ensemble de la production de biens de consommation. Font partie de l’industrie lourde, l’extraction du pétrole et du gaz, l’industrie minière ainsi que la construction en fer et en acier. Le potentiel d’économie d’énergie des installations techniques respectives est élevé tout comme le besoin en isolation technique. Celle-ci doit faire ses preuves dans des environnements complètement différents.

Grâce à leur grande souplesse, les mousses FEF isolent des composants très différents. En raison de leur performance thermique à long terme et de leur manipulation pratique, elles conviennent parfaitement à l’utilisation dans le secteur industriel.

Adaptable et souple

Les installations industrielles exigent une grande adaptabilité des matériaux isolants techniques : le matériau isolant doit être adapté aux composants dans chaque domaine d’utilisation. C’est le seul moyen de garantir une isolation à 100 %. Les matériaux isolants souples offrent des avantages essentiels. Grâce à leur grande élasticité, ils s’adaptent à la configuration de chaque tuyauterie. Les systèmes de tuyaux complexes peuvent être isolés de façon extrêmement efficace avec des tuyaux préfabriqués. D’autres composants doivent être enveloppés avec des découpes adaptées en matériau sans poussière ni fibres.

Optimisation énergétique de l’installation

Des études actuelles ont montré que les pertes d’énergie peuvent être réduites de jusqu’à trente pour cent avec l’isolation technique des composants et des tuyauteries. Les économies annuelles de coûts d’énergie sont très élevées. Dans les secteurs utilisant des processus énergivores, ces mesures se rentabilisent relativement vite. Une installation dans les règles de l’art avec la bonne épaisseur d’isolant est la clé du succès. Lors du calcul des potentiels d’économie, il faut examiner l’ensemble de l’installation : les éléments de montage non isolés, comme les vannes et les éléments à brides, provoquent souvent d’importantes pertes de chaleur. C’est pourquoi, il faut absolument les considérer comme des sources de déperdition thermique et les isoler.

Lire plus ...

Un gargouillement dans le tuyau de chauffage, un clapotement dans la conduite d’eau, ces bruits de fond peuvent être très gênants. Ils altèrent pour ainsi dire le confort de vie et le climat de travail, sachant que leur origine se trouve directement dans le bâtiment. Les mousses synthétiques pour l’isolation thermique présentent ici une utilité supplémentaire : outre leur performance d’isolation énergétique, ils diminuent également le niveau sonore des installations techniques.

Outre leur fonction d’isolation thermique, FEF et PEF apportent également des avantages acoustiques, par exemple pour les réseaux de tuyaux. Résultat : meilleur confort de vie ou plus de sécurité au travail, selon le bâtiment.

Découplage acoustique des composants

Il n’est pas rare que l’équipement technique des bâtiments fasse du bruit : les fluides font par exemple plus ou moins de bruit en s’écoulant dans les systèmes de tuyaux. Ces sources de bruit sont faciles à repérer dans les habitations ou dans les immeubles de bureaux. Montées en tant qu’isolation thermique, les mousses techniques réduisent aussi les bruits perturbateurs internes et ce en raison du découplage des composants.

Les ondes sonores se transmettent en cas de contact direct de composant en composant, sous forme d’oscillations passant d’une surface à l’autre. Si l’on interrompt cette liaison physique, le pont acoustique entre les corps solides est supprimé. Les spécialistes parlent de « découplage ». Si les tuyaux isolés sont intégrés dans la paroi, il n’y a pas de contact direct avec le matériau de construction du mur. Ainsi la transmission sonore, si elle n’est pas totalement éliminée, est tout de même fortement minimisée.

Cependant, les bruits se transmettent non seulement via les corps, mais également via le « bruit aérien ». Ce dernier peut aussi être réduit à l’aide d’une isolation technique. Quelques fabricants CEFEP proposent des matériaux isolants techniques présentant une performance accrue dans le domaine acoustique. En général, le potentiel d’isolation thermique est au premier plan, complété efficacement par des qualités de réduction du niveau sonore, par exemple dans les applications sanitaires ou les installations de chauffage.

Lire plus ...

Contrôle de la  condensation

Contrôle de la condensation

Apprenez plus sur le comment prévenir la condensation dans le froid , réfrigération et de tuyau d’air conditionné

Abonnez-vous à notre newsletter

Une fois par mois, vous recevez notre dernière publication et des recommandations sur l'isolation technique.